Projets

Home / Projets

Projets

EXPOSITIONS

Actuellement

Commissaire d'exposition pour les départements "Amazonie" et "Afrique" : Exposition permanente au musée d'histoire et d'ethnologie de St. Gall (Suisse).

- 2013 Rédaction de textes pour l'exposition sur les parures de plumes Mundurucu du Musée Savoisien de Chambéry ;
- 2011/12 Commissaire d'exposition pour les départements "Amazonie" et "Afrique" : Exposition temporaire "Schädelkult" Reiss-Engelhorn (rem) de Mannheim (Allemagne). Article en allemand.

COLLOQUES

- 2015 Conférence : Erfahrungen mit Rückforderungen menschlicher Überreste und die Debatte über den Umgang damit in musealen Sammlungen, Karl-May-Museum, Radebeul (Allemagne), 28 février 2015.
- 2014 Symposium : Parures de plumes : L'art de l'Amazonie. Exemples de reclassification de parures de plumes d'Amazonie à partir de l'historique et de l'analyse comparative des différentes techniques et matériaux utilisés, Musée du Quai Branly, Paris (France), 29-30 avril 2014.

EUROPE MUSEUM PROJECT

Actuellement

Vers un renouveau des musées d'ethnographie en Europe? Une étude comparative des objectifs, des projets et des réalisations.
Un projet avec Martin Schultz et Audrey Peraldi. Site du projet.

BASE DE DONNÉES : Parures de plumes d'Amazonie

Depuis 2002, constitution d'une base de données "Parures de plumes d'Amazonie" avec des photographies de terrain, d'objets, de documentations des collections et de la littérature correspondante. Actuellement, cette base de données est composée de la totalité ou d'une partie des collections de 55 musées européens et de deux musées brésiliens (soit près de 15.000 objets). Grâce à un thesaurus commun, il est possible de faire des recherches par ethnies, par types d'objets, par collectionneurs, par matériaux, etc.

Cette base de données est un support à la rédaction de textes scientifiques et a permis plusieurs coopérations avec des musées notamment en ce qui concerne l'analyse des objets et des matériaux utilisés, pour la rédaction et la vérification de descriptions d'objets et de textes d'expositions, pour la reconstruction de la manière de porter les parures de plumes dans les salles d'expositions, pour la présentation des vitrines ainsi que l'organisation d'expositions :
- 2015 Analyse des parures de plumes antérieures à 1900 des collections de Leyde (Texte allemand) ;
- 2014 Analyse des collections d'Amazonie antérieure à 1900 au Musée du Quai Branly (Texte français) ;
- 2013 Analyse de la cape Tupinamba du Musée du Quai Branly (Texte français).
- 2012 Analyse des collections de parures de plumes Mundurucu au Musée du Quai Branly.

INVENTAIRE SYSTÉMATIQUE ET DIGITALISÉ DES COLLECTIONS DE MUSÉES

Depuis 2008

Entre 2008 et 2012, recensement d'une partie des collections de musées : les objets ont été photographiés et les publications correspondantes ont été en partie ou en totalité digitalisées.
- Statuettes et masques africains de la collection ethnologique de l'université de Göttingen (2008);
- Statuettes africaines du musée d'ethnologie de Berlin (2008);
- Statuettes et masques d'Afrique et d'Océanie du musée d'ethnologie de Berthoud (2008/2009);
- Statuettes et masques africains du musée d'histoire et d'ethnologie de St. Gall (2009/2010);
- Statuettes et masques africains du Reiss-Engelhorn-Museen rem de Mannheim (2011);
- Concept, conseils et organisation pour le recensement photographique des objets du TheaterFigurenMuseum de Lübeck - un projet de la Possehl-Stiftung Lübeck. Près de 35.000 objets ont été inventoriés, photographiés et reclassés. Plus.

PHOTOGRAPHIES DE TERRAIN DE LUIS FERNANDEZ

2012

En 2012, acquisition de près de 1.600 photographies de terrain de Luis Fernandez, ethnologue spécialisé sur les instruments de musique et qui a travaillé entre 1978 et 2010 chez les Surui, Enawene-Nawe, Erikbaktsa, Nambicuara et Mynky.
Les diaspositives ont été scannées et peuvent être mis à disposition pour des expositions ou des publications. Plus.

GUAPORÉ - Un projet de coopération avec les communautés indigènes

2009

En juin 2009, sept représentants des communautés Aruá, Djeoromitxi, Kanoé, Makurap et Tuparí (respectivement Anisio Aruá, Armando Djeoromitxi, Augusto Kanoé, Andere Makurap, Analisia Makurap, Dalton Tuparí et Marlene Tuparí) de Rondônia, au Brésil, ont séjourné trois semaines en Allemagne, en Autriche, en Suisse et aux Pays-Bas afin de visiter six musées (Bâle, Berlin, Dresde, Leyde, St. Gall et Vienne) dans lesquels se trouvent aujourd'hui des objets ayant appartenu à leurs ancêtres avant qu'ils aient été collectés par les ethnologues entre 1930 et 1960. Pour financer leur voyage, les représentants ont apporté avec eux une collection d'objets que les musées ont pu ensuite acheter. Pour le Brésil, la coopération a été organisée par des membres du FUNAI (Fundação Nacional do Índio), un organisme du Gouvernement Fédéral Brésilien, et par la journaliste brésilienne Gleice Mere. Je me suis occupé du financement, de la sélection des musées et de l'organisation du voyage en Europe. Le concept de cette rencontre a été mis en place en coopération avec le Musée des Cultures de Bâle et le conservateur de la section Amérique du Sud, Alexander Brust. Concrètement, chaque musée a proposé son propre programme. (Deux articles en allemand sur ce projet : (Guapore Projekt - Teil 1 et Guapore Projekt - Teil 2)

DOCUMENTATION SUR LA FABRICATION DES PARURES DE PLUMES POUR ANISIO ARUÁ

2010 - 2014

En 2010, j'ai été invité par Anisio Aruá, Andere Makurap, Analisia Makurap, Dalton Tuparí et Marlene Tuparí en Territoire indigène (TI) Rio Branco ainsi que par Armando Djeoromitxi et Augusto Kanoé dans en Territoire indigène (TI) Guaporé. Un an plus tard, une fête traditionnelle a été célébrée à Sao Luis, dans un village en TI Rio Branco. Anisio Aruá m'avait invité afin de documenter la préparation de la fête : fabrication de diadèmes, de nattes en vannerie, de tabourets et de louches. Ainsio a plus de 70 ans et il est le dernier Aurá en TI Rio Branco a en connaître encore les techniques de fabrication. Il a voulu transmettre son savoir à ses petits-enfants au travers de films et de photos. Afin d'améliorer la documentation de ce travail, j'ai moi-même appris à fabriquer ces objets et lors d'une autre visite en 2013, j'ai pu en compléter le contenu. Les films et l'ouvrage seront remis à Anisio lors de ma prochaine visite en 2015.

KUNST&KONTEXT - Le magazine

Depuis 2011

Mon travail dans de nombreux musées d'ethnologie est devenu (par hasard) une analyse à l'échelle européenne de cette institution. Ce qui est particulièrement frappant, c'est que les échanges entre les musées semblent mal fonctionner. Le besoin de vouloir tout inventer soi-même est omniprésent alors qu'il serait plus simple et plus intéressant de reprendre des solutions déjà existantes et fonctionnelles. Les musées sont (nécessairement) des bureaucraties qui ont tendance à s'engourdir dans l'autosatisfaction, et il serait bon d'ouvrir un débat public sur l'organisation et la hiérarchisation de ces structures.
Le magazine Kunst&Kontext a été créé dans le but notamment de remettre en question l'activité de ces institutions, de présenter les structures modèles, les solutions qu'elles apportent, ainsi que certains dysfonctionnements. La deuxième raison, toute aussi importante, est d'offrir un support de publication qui permette aux spécialistes des musées et des universités, aux collectionneurs et aux marchands de proposer une autre approche des objets de cultures extra-européennes. Le magazine espère faciliter ainsi la diffusion d'articles scientifiques auprès d'un public plus large.
Édité par l'association "Vereinigung der Freunde Afrikanischer Kultur e.V." , Kunst&Kontext paraît deux fois par an. Il est tiré à 1.000 exemplaires, diffusé dans sept pays et adressé gratuitement aux musées d'ethnographie et bibliothèques germanophones ainsi qu'aux membres de l'association.

ASSOCIATION DES AMIS DES CULTURES AFRICAINES - Les colloques

Depuis 2006

Depuis 2006, je suis président de l'association à but non lucratif "Vereinigung der Freunde Afrikanischer Kultur e.V.". Crée en 1995, elle existe depuis 1983 sous la forme d'un cercle de discussion heidelbergois composé de collectionneurs et d'ethnologues regroupés autour de l'ethnologue Hans Himmelheber et du collectionneur Helmut Zake.
Elle regroupe actuellement près de 150 membres, des collectionneurs surtout, mais aussi des marchands d'art et des employés de musées issus principalement de pays germanophones (Allemagne, Suisse, Autriche), mais aussi d'Angleterre, du Danemark, de la Suède et des Pays-Bas. Deux fois par an, l'association organise des colloques (conférences et visites) répartis sur deux jours en coopération avec les musées d'ethnologie. Elle a pour objectif de favoriser les échanges et le partages des connaissances entre ethnologues, collectionneurs et marchands. Elle publie depuis 2011 le magazine Kunst&Kontext.